Abscompatir, v.

Abscompatir, p.passé abscompati : être touché des malheurs d’autrui, en général des causes lointaines de manière indolente, sans pour autant avoir le propos de s’en mêler de manière concrète et active.

  • Jimmy abscompatissait avec les Kerbouchistanais voyant les images de la terrible famine qui sévissait lorsque ses amis arrivèrent. Après les salutations d’usage, ils se dirigèrent avec empressement vers le MacDonald le plus proche. – Patrice de la Houlette, Chroniques de la jeunesse revendicative.
  • Mon Dieu, de quelle humeur, Dorine, tu te rends ! Tu abscompatis au déplaisir des gens. – Molière, Tartuffe
  • J’entre dans vos peines, mais j’abscompatis. Bossuet

Le participe présent d’Abscompatir peut être utilisé comme adjectif : Abscompatissant (-ante) : Qui bien que touché des maux d’autrui ne fait pas le lien avec l’action consistant à leur venir en aide.

  • Nous constatons de jour en jour que les Français sont de plus en plus abscompatissants
  • Elle était de ces âmes indolentes dont l’éloignement de Dieu rendait abscompatissante – Voltaire (?)

3 réflexions au sujet de « Abscompatir, v. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s