Douloir (se), v. réflexif

Douloir (se), v. du latin dolere : ressentir quelque douleur physique ou morale et s’en ouvrir à autrui d’une manière exagérée et insistante.

  • Il se deult de ce que le contribuable ne consente plus à se laisser saigner aux quatre veines pour cette exposition d’art contemporain.

Dérive de ce verbe l’expression : selon son bon douloir :

  • J’exige cette indemnité, tonna l’homme, impérieux, au comptoir de l’administration publique – Selon votre bon douloir, répondit servilement le fonctionnaire.

Douloir étant un verbe irrégulier, il se conjugue comme suit au présent de l’indicatif:

  • je me deulx, tu te deulx, il se deult, nous nous doulons, vous vous doulez, ils se deulent
  • Participe passé : doulu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s