Croûture, n.f.

Croûture, n.f. 1°) technique de jonction visant à l’assemblage entre-elles de mauvaises pièces considérées comme œuvres d’art (voir chrysocopre)

  • Entre Malevitch et Soulage, la croûture se fait naturellement

2°) Par extension, ensemble de la profession s’adonnant à cet artisanat

  • Polyandre, à l’issue de ses chères études d’histoire de l’art, se serait bien vue dans la croûture; elle a finalement haquoulscousu dans la honte en devenant simple médiatrice au FRAC des Pays-de-Loire.

Voir aussi Haute-croûture, d’emploi autorisé dans le milieu de la critique de mode.

  • Il ne manquerait à cette exposition que deux ou trois néaniais juchés sur des talons hauts pour parfaire l’impression de défilé de haute-croûture qui s’en dégage.

3 réflexions au sujet de « Croûture, n.f. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s