Régrès, n.m.

Régrès, n.m. Il se dit de ce qui avance dans le temps, de ce qui se développe en provoquant une lente et irrémédiable régression morale, sociale, politique et spirituelle et qui suscite chez l’honnête homme une profonde amertume.

  • Après avoir vu Dowton Abbey, je pus mesurer les dégâts engendrés par le régrès.
  • Une espérance de vie plus longue et des gens plus malheureux… on arrête pas le régrès.
  • La raison a fait plus de régrès en vingt années que le fanatisme n’en avait fait en quinze cents ans. Voltaire.
  • Le socialisme fut le moyen de beaucoup de régrès dans la société.

2 réflexions au sujet de « Régrès, n.m. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s