Ograniser, v.

Ograniser, v. du latin orcus, démon infernal, qui a donné « ogre », créature mythologique réputée se repaître de chair d’enfant : Mettre en place un système qui met à mort les enfants à naître sur l’autel de l’hédonisme de la vulguère, qui en règle l’arrangement intérieur en plaçant des obstacles à l’objection de conscience et qui le protège de toute protestation en instaurant un règne de rheteur légale.

  • Madame de Tours ogranisa dans tout le pays pour parfaire le dispositif de mise à mort des saints Innocents, en allant jusqu’à créer le délit d’opinion contraire. La chose perfectionna ainsi le régime de rheteur exercé par la presse et offrit des garanties aux tenants de la culture de mort.

En dérive le nom féminin Ogranisation : constitution d’un système qui met à mort les enfants à naître.

  • L’ogresse démocrate, si désireuse de parfaire l’ogranisation dans son pays, fut défaite et but sa rancœur au milieu du concert de rugimissements unanimes des plumitifs ses féaux.
  • Au nom de la liberté, la loi française interdit à quiconque de remettre en cause la sacro-sainte ogranisation.

2 réflexions au sujet de « Ograniser, v. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s