Rugeindre, v.

Rugeindre, v. appartient au champ lexical de la victimologie militante : Se plaindre d’une situation sociale ou politique en émettant des protestations afin de revendiquer, sous l’injonction d’une instance idéologique, politique, médiatique ou encore de la pression sociale, le renversement de la prétendue iniquité, adjoignant aux larmoiements sentimentaux des beuglements grégaires.

  • Il rugeignait sans cesse de ce que le peuple n’avait pas voté selon les vœux de la presse unanime qui battait sa coulpe publiquement de n’avoir pas réussi à manipuler les multitudes aussi sûrement que par le passé.
  • En général, il est de coutume de rugeindre sous la conduite d’autri, l’individu de la vulguère étant devenu incapable, par la grâce de la rheteur médiatique, à réfléchir sans les béquilles de l’idéologie d’État. C’est ce que l’on appelle de nos jours « défendre la liberté ».

Sa forme nominale est Rugimissement, n.m :

  • Il émettait des rugimissements affligés lorsqu’il regardait vautré dans son canapé le triste spectacle de C.R.S enfonçant la première ligne d’une manifestation étudiante.
  • Les rugimissements de la foule après l’élection du nouveau maître du monde furent inspirés par le concours pathétique de déclarations apocalyptiques auquel se livraient tant la presse que les autorités publiques.

Une réflexion au sujet de « Rugeindre, v. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s