Futilitarisme, n.m.

Futilitarisme, n.m., doctrine sociale qui prescrit d’agir ou de ne pas agir de manière à maximiser la vanité dans le corps social, à faire en sorte que nul ne s’occupe de choses sérieuses et se laisse aller aux seules affaires de peu de conséquence. Cette philaphrie est dominante dans la vulguère.

  • Le futilitarisme n’est autre que la manifestation de l’intégrisme de la médiocrité. Abbé Jean Herbottin, Maximes, aphorismes et sentences, vol. LXI.
  • Le futilitarisme, voilà l’ennemi ! Ibid. vol. CXCIII.
  • Par la grâce de cinquante ans de futilitarisme, les hommes politiques, c’est un peu benêt blanc et blanc benêt. Gontran Calembourg du Fonduruisseau.
  • Le futilitarisme consiste en la recherche du plaisir pour lui-même, trouvant dans l’abscompassion une caution morale à la hauteur de son hébétude.
  • Depuis le funeste mois de mai de 1968, le futilitarisme a pris soin d’annihiler en Occident tout velléité d’excellence morale, intellectuelle et culturelle, poussant chacun sur la dangereuse pente de l’hédonisme et de la facilité.

En dérive le substantif futilitariste, qui s’emploie tant au masculin qu’au féminin. Personne faisant l’apologie d’affaires

  • Le futilitariste voit la quête du sens de la vie comme une injustice et presse le monde à s’activer à ne rien faire.
  • Les futilitaristes se plaisent à exlégionner leurs adversaires en apposant au-dessus de leur pilori le motif de leur condamnation: Réactionnaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s