Verbicte, n.m.

Verbicte, n.m., du latin verbum, parole et ictus, coup: formule percutante destinée à marquer les esprits ou à porter l’estocade lors d’une joute verbale.

  • Eric Olivier asséna un verbicte retentissant à l’abbé Attila en brocardant son homélie au prétexte qu’elle faisait fi de ce que l’on est. Il reprochait notamment à ce bon père, commensal des puissants, de leur inspirer une politique hors-sol.
  • Les recueils de verbicte sont légion dès que l’on chevauche sur l’interéticule.
  • La vulguère, au milieu du spectacle navrant qu’elle offre à tout homme de bien, peut parfois offrir la satisfaction de se voir taillée en pièce par un verbicte
  • « Quel est votre verbicte ? », demanda Pascal Le Technic à Eric Olivier afin de clore une discussion pénible au sujet des jouvencelles pratiquant un amusement collectif hélas trop bien connu. « Mais bien sûr qu’elles peuvent jouer, mais qu’on n’appelle pas cela du pédifol« , répliqua l’essayiste avec sa verve habituelle.
  • Dans un verbicte devenu mémorable, un petit père ibère rappela que la Royauté avait été fondée par de lourds rois germains portant des glaives d’une demie toise.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s